Revue Back Office, no 03
Revue Back Office, no 03
Écrire l'écran
Collectif  
  • Éditeur : B42
  • Collection : Revue Back Office
  • EAN : 9782490077120
  • Code Dimedia : 000197538
  • Format : Revue & périodique
  • Thème(s) : BEAUX-ARTS
  • Sujet(s) : Beaux-arts - Divers
  • Pages : 144
  • Prix : 37,95 $
  • En librairie le 18 juin 2019
  • Plus d'informations...
EAN: 9782490077120

Back Office est une revue annuelle entre design graphique et pratiques numériques coéditée par les Éditions B42 et Fork Éditions. Elle explore les processus de création en jeu dans la diversité des médias et des pratiques numériques contemporaines. En traitant de thématiques telles que le rapport code/forme, les enjeux des outils de création ou la perméabilité des médias, elle constitue un espace de réflexion en langue française et un vecteur de visibilité à l’international pour la communauté francophone. Entièrement bilingue français/anglais, Back Office est pensée comme une interface permettant la réception d’une culture numérique majoritairement anglaise dans l’espace francophone, par des commandes à des auteurs étrangers et par des traductions inédites.
 
Back Office aborde chaque année une nouvelle thématique. Le contenu est structuré autour de quatre types de textes complémentaires ayant chacun un format, un ton et un positionnement singulier. La part belle est laissée à une série de cinq à sept articles de recherche d’environ 20 000 signes chacun. Ces articles de fond sont accompagnés de la réédition augmentée d’un texte historique, d’un ensemble de courts textes critiques et de valorisations d’expériences pédagogiques.
 
Ce troisième numéro revient sur des expériences de lectures à l’écran. Depuis plusieurs dizaines d’années déjà, ces mutations engagent de profonds bouleversements dont nous n’avons pas fini de prendre la mesure. À la suite d’une possible fin de l’écriture linéaire annoncée par le « communicologue » Vilém Flusser dès les années 1970, le philosophe Jacques Derrida réfléchit dans les années 1990 au « retrait du papier » en tant que support d’inscription primaire. La multiplication des écrans et les débuts du Web ouvrent la voie à des formes d’expression relevant d’une « graphosphère » élargie, que les normes et les figures du papier (la ligne, la feuille, la page, le paragraphe, les marges, etc.) continuent peut-être de dominer. La tâche des designers serait-elle d’accompagner sans heurts ce passage d’époques techniques ou plutôt de différer le passage du papier de l’écran?




NB : Les prix indiqués sont sujets à changements sans préavis.