De la théologie aux mathématiques
De la théologie aux mathématiques
Infini au XIVe siècle (L')
Collectif  
Biard, Joël (Sous la direction de) 
Celeyrette, Jean (Sous la direction de) 
  • Éditeur : Belles Lettres (Les)
  • Collection : Sagesses médiévales
  • EAN : 9782251181028
  • Code Dimedia : 63018102
  • Format : Broché
  • Thème(s) : RELIGION & SPIRITUALITÉ, SCIENCES & TECHNIQUES, SCIENCES HUMAINES & SOCIALES
  • Sujet(s) : Christianisme, Mathématiques / Numératie, Philosophie
  • Pages : 320
  • Prix : 65,95 $
  • Paru le 14 mars 2005
  • Plus d'informations...
EAN: 9782251181028

De la théologie aux mathématiques

Au XIVe siècle la croyance en la puissance illimitée de Dieu conduit à un intérêt renouvelé pour l'infini, particulièrement à partir de Duns Scot qui pense Dieu comme étant infini et introduit les raisonnements mathématiques en théologie. Une grandeur ou une multitude infinies sont-elles pensables ? Un infini pourrait-il être plus grand qu'un autre ? Dieu aurait-il pu faire que le monde soit éternel ? Aurait-il pu créer une puis-sance infinie ? Ces questions, et d'autres qui leur sont liées notamment sur la structure du continu, sont posées, discutées et résolues avec des arguments logiques, mathématiques ou philo-sophiques, dans un contexte qui peut aussi bien être celui d'un commentaire aristotélicien que celui d'un ouvrage théologique.

Les textes qui suivent montrent la variété des arguments uti-lisés et mettent en évidence la progression des discussions. Ainsi le traité de Bradwardine clôt les débats sur le continu à Oxford ; les discussions sur la comparaison des infinis sont relancées par le commentaire des Sentences de Grégoire de Rimini, etc. Cet ensemble de traductions a ainsi pour ambition de présenter à un public non spécialiste un aspect particulièrement représen-tatif de la richesse de la pensée du XVIe siècle.

AUTEUR(S)

Joël Biard est professeur à l'université François Rabelais de Tours et membre du Centre d'études supérieures de la Renaissance ; il a publié des travaux sur la logique et la philosophie de la connaissance au Moyen Age et à la Renaissance. Jean Celeyrette est professeur émérite à l'université Lille III, membre de l'UMR Savoirs et Textes ; il a publié des travaux sur la philosophie naturelle au Moyen Age. Les chercheurs (Christophe Grellard, Edmond Mazet, Sabine Rommevaux) qui ont contribué à ce volume sont tous membres du GDR 2522 du CNRS, « Philosophie de la connaissance et philosophie de la nature au Moyen Age et à la Renaissance ».

Table des matières

TABLE DES MATIERES Introduction (par Joël Biard et Jean Celeyrette) 9 Jean Duns Scot (par Jean Celeyrette et Edmond Mazet) Notice 35 Quodlïbetb 41 Quodlibeti 50 Adam Wodeham (par Jean Celeyrette et Edmond Mazet) Notice 57 Question sur la composition du continu 65 Thomas Bradwardine (par Sabine Rommevaux) Notice 89 Traité sur le continu 97 Nicolas d'Autrécourt (par Christophe Grellard) Notice 137 Traité utile pour voir si les discours des Péripatéticiens furent démonstratifs 153 Thomas Bradwardine (par Joël Biard) Notice 177 La Cause de Dieu contre les Pélagiens 183 318 TABLE DES MATIERES Grégoire de Rimini (par Joël Biard) Notice 197 Commentaire des Sentences, livre II, distinction 2, question 2, 205 livre I, distinction 42-44, question 4 213 Nicole Oresme (par Jean Celeyrette et Edmond Mazet) Notice 221 Questions sur la Physique, livre III, question 12 229 Questions sur la Géométrie d'Euclide, questions 1 et 2, 243 Jean Buridan (par Joël Biard) Notice 253 Questions sur la Physique, livre III, question 16 263 livre Ill.question 18 271 Jean de Ripa (par Jean Celeyrette et Edmond Mazet) Notice 281 Question du degré suprême 289 Notices biographiques 295 Index rerum 303 Bibliographie 309




NB : Les prix indiqués sont sujets à changements sans préavis.